• Le petit corps
Le petit corps

Le petit corps

Ce « petit corps » est celui d’Estelle, qui confie comment, entre vingt et vingt-cinq ans, elle est passée par le cycle infernal anorexie-boulimie, et comment elle est parvenue à s’en évader. Tout commence à la clinique de la Clairière, un établissement où l’on regroupe les cas graves à guérir d’urgence par une thérapie basée sur l’isolement total. Estelle parvient tout de même à s’y faire un groupe d’amies – totalement déjantées, mais si sympathiques… Cependant, au bout de quinze jours de traitement, elle préfère s’enfuir et retrouver son ami Alexandre. Mais, malgré sa surveillance, elle passe son temps à se goinfrer et à se faire vomir. Alexandre lui propose alors un contrat moral : il l’aidera si elle s’engage à consulter un psy et à reprendre ses études. C’est l’échec. Elle quitte alors Alexandre, s’enfonce de plus en plus, au hasard des rencontres, touche le fond au point de faire une tentative de suicide. Elle se retrouve aux urgences de Cochin. Et c’est là que se produira le déclic qui l’aidera à s’en sortir. Si Estelle ressemble comme une sœur à l’auteur, on est loin, ici, du banal témoignage : traité comme une expérience littéraire, cette « tranche de vie » sans fard sonne comme un vrai roman, vigoureux, enlevé, plein d’humour, traversé de personnages forts et de solides rebondissements. Voir la suite

  • 2070776220

  • Gallimard

  • Blanche