• Maquis de Lorris
Maquis de Lorris

Maquis de Lorris

Antoine Marquer vient d'avoir vingt ans en février 1943. Issu d'une famille de résistants communistes, dans la région de Tours, il rejoint le maquis de Lorris, en Sologne, pour se soustraire au Service du Travail obligatoire (STO). Un an et demi plus tard, alors que les forces anglo-américaines ont débarqué en Normandie, en juin 1944, André Marquer, son père, chef de réseau de « Résistance fer », recherché activement par la Gestapo, gagne lui aussi le maquis de Sologne. Quant à sa mère Marie et son plus jeune frère Pierre, âgé de 18 ans, ils subissent d'intenses bombardements aériens alliés par la Royal Air Force qui vise la grande gare de triage de Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours... La gare est rasée et un bombardier lourd Halifax de l'un des équipages anglais qui vient de pilonner le noud ferroviaire de Saint-Pierre-des-Corps, est abattu par un chasseur de nuit allemand au dessus du maquis de Lorris, en Sologne. André et son fils Antoine récupèrent les aviateurs anglais. Août 1944. Le Bureau central de renseignement et d'action (BCRA) de Londres, appartenant aux Forces françaises libres, donne ordre au maquis de Lorris d'harceler l'ennemi et notamment un régiment SS implanté dans le département du Loiret afin d'aider les troupes alliées à libérer Orléans... Alors que la victoire est proche, Pierre et son oncle sont arrêtés et déportés au camp de Buchenwald puis à Dora... Voir la suite

  • 2353353347

  • Edilivre-Aparis

  • Coup De Coeur