• Sinon l'enfance
Sinon l'enfance

Sinon l'enfance

LA PRESENTATION DE L'EDITEUR : «Sinon l'enfance, qu'y avait-il alors qu'il n'y a plus ?» Saint-John Perse, Eloges, 1948. Ces deux mots simples, mais riches d'évocations, Henri Corbin les a empruntés à l'illustre poète guadeloupéen pour raconter les premières années de sa vie. La même île les a vus naître, mais les milieux qui les ont accueillis sont différents. Différentes seront les visions qu'ils en auront, pas seulement à cause du temps historique qui les sépare, mais aussi parce que les situations de départ, les origines, les conditions de vie, sont fortement séparées. Le monde préservé de l'enfant Alexis Léger, qui deviendra Saint-John Perse, n'est pas celui de l'enfant Henri Corbin et les destinées qui au départ sont censées leurs être offertes, ne sauraient être les mêmes. Certes, tout homme, dans le déroulement de son existence, dispose d'une marge de liberté qui lui ménage un en-deçà ou un au-delà de ce que sa naissance pourrait lui imposer, là réside pour le lecteur le prix du témoignage d'Henri Corbin sur lui-même : il y révèle comment, malgré un début dans la vie plein d'aléas et d'angoisses, peut se dégager la voie de l'accomplissement, surtout si on a eu recours aux ressources de l'esprit et à la création. Henri Corbin est né à Pointe-à-Pitre. Orphelin de bonne heure, il est élevé par sa tante Rose à la Martinique. Il a publié dans les revues telles Les Temps modernes, Esprit, Les Lettres Nouvelles, Présence Africaine, Acoma. Son oeuvre poétique est dense. Il a également écrit des pièces de théâtre. Il voyage en Europe, aux deux Amériques, dans la Caraïbe, une partie de son oeuvre est traduite au Venezuela. Il a enseigné les lettres au Lycée Polyvalent de la Pointe-des-Nègres en Martinique. Le Prix Carbet de la Caraïbe 2005 a été attribué à Henri CORBIN pour l'ensemble de son oeuvre. Voir la suite

  • 2844502318

  • Ibis Rouge Eds